Prison ferme pour l’Urzycois accusé d’avoir noyé les chiens de son voisin


Seulement 3 mois fermes pour avoir tué deux chiennes et nulle part, je n’ai trouvé le motif de cet acte de cruauté… gratuit ?

Le jugement en comparution immédiate

Un Urzycois de 63 ans est passé en comparution immédiate aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Nevers. Accusé d’actes de cruauté envers des animaux domestiques, il a été reconnu coupable d’avoir noyé les chiens de son voisin.

À l’issue de sa comparution immédiate cet après-midi, l’homme de 63 ans accusé d’avoir noyé les deux chiens de son voisin dimanche dernier, au lieu dit Champaul, à Urzy, a été condamné à un an d’emprisonnement, dont neuf mois avec sursis et mise à l’épreuve de deux ans.

Allant plus loin que les réquisitions du Ministère public sur la peine, le tribunal a aussi suivi sa demande de placer immédiatement l’accusé sous mandat de dépôt.

Lundi, l’Urzycois avait été interpellé par les gendarmes de Varennes-Vauzelles après avoir noyé les deux chiennes chargées de garder le terrain de son voisin. Il les aurait emmenées chez lui puis les aurait enfermées, avant de les mettre chacune dans un sac et de plonger ceux-ci au fond d’un grand fût rempli d’eau.

Alerté par un autre riverain, le propriétaire des deux chiens s’était rendu sur les lieux, avant d’avertir les gendarmes de Varennes-Vauzelles. Auditionné par les gendarmes puis entendu hier après-midi par le Parquet, le sexagénaire avait fini par reconnaître les faits.

Jean-Michel Benet
Mardi 28 juin 2016
JC.png
Chat à adopter
Historique des faits

Un homme accusé d’avoir noyé les chiens de son voisin à Urzy

Les faits reprochés au sexagénaire se sont produits dimanche après-midi, au lieu-dit Champ Paul, à Urzy.

Un Urzycois de 63 ans sera en comparution immédiate demain mardi devant le tribunal correctionnel. Accusé d’actes de cruauté envers animaux domestiques. Pour avoir, dimanche, noyé les chiens de son voisin.

Les faits reprochés au sexagénaire se sont produits dimanche après-midi. Au lieu-dit Champ Paul, à Urzy. L’auteur présumé se serait emparé des deux chiennes chargées de garder le terrain de son voisin. Les aurait emmenées chez lui puis les aurait enfermées, avant de les mettre chacune dans un sac et de plonger ceux-ci au fond d’un grand fût rempli d’eau.

Alerté par un autre riverain, le propriétaire des deux chiens s’est rendu sur les lieux, avant lui-même d’avertir les gendarmes de Varennes-Vauzelles. C’est eux qui ont fait la macabre découverte, au fond du terrain occupé par l’auteur présumé.

Interpellé sans résistance et tout de suite placé en garde en a vue, le sexagénaire a été auditionné par les gendarmes puis entendu cet après-midi par le Parquet. Il aurait reconnu les faits. Sa garde à vue a été prolongée et son déferrement prononcé.

Pour ces actes, l’accusé encourt une peine de deux ans d’emprisonnement et une amende pouvant atteindre 30.000 euros. Plusieurs associations de protection des animaux ont, par ailleurs, décidé de se porter partie civile.

Jean-Michel Benet

lundi 27 juin
JC.png

Famille d'accueil chats

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s