Il massacre un chat et écrit avec son sang !


Nouvelles du 14/11/2018

Le coupable de cet acte de cruauté gratuite comparaîtra devant le TGI de Limoges le 29/11/2018 au matin. On continue de signer et partager la pétition jusqu’à cette date, c’est important.

Lui sont reprochés les faits suivants : avoir à LIMOGES, le 8 octobre 2018, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription, sans nécessité, commis un acte de cruauté, en l’espèce avoir secoué, étranglé puis écrasé la tête à coups de pied jusqu’à sa mort, envers un chat, animal domestique, apprivoisé ou captif., faits prévus par ART.521-1 AL.1 C.PENAL. et réprimés par ART.521-1 AL.1,AL.2, AL.3 C.PENAL.

images

RIP petit chaton, tu as subi une mort douloureuse et horrible alors que tu aurais pu avoir une belle vie de chaton…

À quand une vraie justice pour les animaux ?
Quand la loi sera-t-elle vraiment appliquée pour qu’ils soient enfin protégés ?
À quoi sert-il de reconnaître les animaux comme des êtres sensibles si rien ne change ?
NOUS POUVONS FAIRE BOUGER les choses, signons et partageons les pétitions !

Une scène monstrueuse s’est déroulée lundi après-midi aux Jardin de l’Évêché de Limoges. Un individu a martyrisé et tué un chat de ses pieds avant d’écrire sur des troncs d’arbres avec le sang de l’animal. L’homme a été interpellé sur le moment par la police municipale et sera jugé le mois prochain.

Lundi après-midi, un jeune homme de 20 ans s’est déchaîné sur un chat dans les Jardins de l’Évêché de Limoges. Après avoir appâté avec de la nourriture, l’individu l’a attrapé et l’a littéralement massacré à coups de pieds dans les allées du jardin public.

Le déchaînement de violence ne s’est pas arrêté là puisque l’homme, tel un pervers, a utilisé le sang de l’animal pour écrire sur plusieurs arbres du parc.

Immédiatement interpellé par la police municipale

Une patrouille de la police municipale, présente à proximité, l’a immédiatement interpellé et conduit au commissariat où il a été pris en charge par un officier de police judiciaire. L’homme a été placé en garde à vue et a rapidement subi un examen psychiatrique, dont on ne connaît pas encore les conclusions.

Il sera jugé dès le mois prochain par le tribunal correctionnel de Limoges, notamment pour maltraitance sur animaux. Ce bourreau de chat était déjà connu de la justice et a même été condamné à 6 mois de prison pour d’autres faits.

Source : France Bleu

Pétition adressée à Monsieur le procureur de Limoges
Par Gabrielle Paillot à signer et partager sans modération !


La pétition demande au procureur de la République d’appliquer envers l’homme interpellé l’article 521-1 du Code pénal.

Cet article prévoit une peine  « de deux ans d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende » pour avoir « publiquement ou non, commis un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé ».

45882997_1869714903098084_960332044318015488_n

Trop de chats errants, adultes mais aussi chatons, sont à la merci de tomber entre de très mauvaises mains… les refuges et associations sont saturées en continu à présent !

Arrêtons ce massacre !

Soyez raisonnables, stérilisez vos chats adultes et vos chatons dès l’âge de 6 mois.

Inutile de faire faire une portée à votre chatte pour sa santé. C’est faux, cela n’améliore aucunement sa santé mais elle peut devenir positive et malade.

En cas de portée, que ferez-vous de ses chatons ?

Il y a tellement de chatons à placer que vous ne réussirez jamais à tous les faire adopter. Pour rappel, vous devez légalement les identifier pour pouvoir les céder à une autre personne, même si vous les donnez.

Vos adoptants vous les demanderont beaucoup trop jeunes, à peine sevrés, voire pas. Ces chatons enlevés trop tôt à leur mère souffrent ensuite de troubles du comportement.

Une fois le sevrage terminé, le travail de la maman chat continue car elle éduque ses chatons. Si on retire cette phase essentielle au chaton, il n’apprend pas à ne pas griffer, ne pas mordre, etc. Devenus adultes, il a tendance à stresser et donc pisser partout. Combien de vos adoptants supporteront ça longtemps ?

Ces chatons devenus adultes, nous les sauvons de la rue où ils ont été abandonnés. C’est facile de s’en débarrasser en cas de problème vu qu’ils ne sont jamais identifiés… Voilà la raison pour laquelle, la loi l’exige. Ce n’est pas pour vous embêtez, vous, c’est pour protéger vos chatons.

Les bénévoles des associations, des refuges, saturent aussi devant tant de misère féline sans moyen d’agir plus…

Aidez-nous ! Soyez responsables et encouragez tous ceux que vous connaissez à l’être aussi pour que plus jamais un chaton, un chat ne se retrouve entre les mains d’un malade qui le torture, nous comptons sur vous !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s